L’histoire du Croque-Monsieur

canaille

1. Les débuts

Le Croque-Monsieur a vu le jour à Paris au début du XXème siècle à l’issue d’une réunion entre deux tranches de pain de mie carrées, un modeste jambon, un bout d’emmental et une sauce béchamel pour mettre tout le monde d’accord.

Si certains affirment aujourd’hui que l’affaire s’est conclue dans les beaux quartiers, plusieurs sources historiques (voir document ci-joint) témoignent de son origine populaire au milieu de la canaille des bas-fonds de la capitale.

les-debuts

2. La gloire

Dans les années 1910, le Croque-Monsieur rencontre une popularité croissante qui lui permet de côtoyer la haute société et les meilleures tables de France. On se l’arrache pour sa simplicité qui tranche avec les usages pesants de la gastronomie de l’époque. Ce succès lui vaut même d’être cité par Marcel Proust dans son roman « À l’ombre des jeunes filles en fleurs ». Lorsqu’il arrive dans une assiette, on l’appelle Monsieur Croque.

la-gloire

3. Le déclin progressif

Fort de sa célébrité, Mr Croque multiplie les apparitions aux divers coins de l’hexagone au point de devenir familier de tous. Mais les années passent et le croque ne change pas ses habitudes, refusant de faire évoluer la recette qui a fait sa gloire. Il finit par faire partie des meubles et surtout des menus de restaurants de gare. Pour attirer l’attention, il décide de se congeler et de se surgeler aux rayons des supermarchés. Mais rien n’y fait…

le-declin
Share it